EcoTek - bibliothèque de fibres ecofriendly.

Cette page est un répertoire de matières plus respectueuses dont le but est d'inspirer un changement vers des pratiques responsables dans l'univers de la mode et du textile. Il n'y a pas une seule solution idéale, mais plusieurs idées originales et passionnantes qui convergent et permettent déjà d'imaginer une mode dont l'impact sur l'environnement serait moindre. Entre recyclage, technologies de pointes dans le respect des animaux et de la nature, l'innovation est à portée de main.

Cette rubrique sera régulièrement mise à jour.

Une fausse fourrure issue du recyclage

Aujourd'hui la méthode du recyclage reste une des plus prometteuses pour réduire notre impact sur l'environnement. La fausse fourrure s'adapte à l'air du temps et propose des matières "teddy" ou alors de la fausse fourrure façon lapin, toutes certifiées par le label GRS.

Un cuir bio-fabriqué

Grâce aux progrès de la biologie cellulaire, des ingénieurs arrivent à fabriquer en laboratoire un textile proche du cuir qu'ils appellent le zoa. Ce procédé de pointe permet d'obtenir un cuir animal sans exploiter le moindre être vivant.

Une soie bio issue de proteïnes végetales

La firme Amsilk propose un procédé unique permettant de produire une fibre naturelle et 100% biodégradable

Du nylon régéneré

Le nylon Econyl est issu d'un procédé unique de régénération de déchets tels des filets de pêche ou de restes de matériaux d'usines non utilisés (pre-consumer) mais également issus de la récupération des déchets plastiques après consommation (post-consumer). Ce procédé de régénération permet de retrouver une fibre intacte qui pourra ensuite, une fois récupérée, re subir le même processus encore et encore, dans un cercle fermé et vertueux pour l'environnement.

Une fibre écologique plus chaude et plus légère que la plume de canards

Aujourd'hui la firme Dupont Sorona propose sa fibre biosourcée.

Ce bio-polyester constitue une alternative aux matériaux synthétiques. La fibre produite, normalement issue du pétrole, est aujourd'hui synthétisée à l'aide d'un procédé de fermentation de sucre de maïs.

Cette fibre remplace avantageusement les plumes de canards.

Du fil recyclé

La société hollandaise ReBlend propose des matières récupérées. L'idée : détricoter des anciens vêtements pour en tirer un fil entièrement recyclé et ecofriendly.

Un tissu issu de sous produits d'agrumes

Orange Fiber est une société proposant un tissu unique réalisé à partir de sous produits d'agrumes provenant de l'industrie alimentaire.

Une soie issue de protéïnes végétales

En Californie, BoltThreads, une start up visionnaire, développe une soie d'un genre nouveau.

Issue d'une technologie de pointe utilisant des protéines de levures, du sucre et de l'eau.

Cette soie végétale est déjà utilisée par Stella Mac Cartney.

Une soie naturelle et éthique

La soie Ahimsa - mot sanskrit signifiant sans violence - est issue d'un cocon. Mais contrairement à la production habituelle, le vers n'est pas ébouillanté. Ici, le cocon se développe naturellement et quand la chrysallide a terminé son évolution, elle peut s'en aller. La matière est ensuite récupérée.

Un textile issu de feuilles d'ananas

Le Piñatex est un textile non tissé fabriqué à partir des feuilles d’ananas. Cette fibre est à la fois naturelle, durable ainsi que biodégradable.

Un cuir créé avec des résidus de vignes

La start-up italienne Vegea récupère des résidus issus de vignobles - principalement des grappes - pour en faire un textile proche du cuir.

Une viscose écologique

La viscose est une matière dont la production a un impact négatif sur l'environnement. La société Domsjo utilise des ressources provenant uniquement de forêts écologiquement gérées en Suède. Elle développe également des ingrédients végétaux dans le but d'éviter le traitement chimique de la fibre.

Please reload